Barbara Delfosse

Céramiste française emblématique du renouveau de la Borne.

Née en 1939 à Saint-Gobain dans l’Aisne, Barbara Delfosse décide à l’âge de 19 ans de quitter sa famille et de changer son prénom Geneviève par celui de Barbara. Ancienne élève à l’Ecole des Beaux-Arts de Beaune de 1960 à 1961, elle arrive en 1962 à la Borne. Elle rencontre Pierre Digan, qu’elle épousera en 1964. Le couple donne naissance à trois enfants. Ensemble ils travaillent la céramique : Pierre tourne et Barbara décore les pièces. Ils obtiennent en 1966 le Prix de la Fondation de la Vocation.

En 1973, Barbara reprend son indépendance. Dans son atelier avec son petit four à bois, route de Morogues, elle produit des pièces en terre guillochée, construites par plaques décorées. Les miroirs, boites, plats plaisent. Elle expose à la Maison des Métiers d’Art Français à Paris, à la galerie Axe et la galerie d’artisanat de France et participe à des expositions collectives en France et à l’étranger.

Barbara Delfosse est engagée pour défendre et promouvoir le métier dans sa région. En 1963, elle organise des expositions estivales en tant que membre de l’Amicale des potiers de La Borne. Cette association de Potiers qui regroupe 50 membres s’ouvre de plus en plus à d’autres formes d’art plastique. Barbara fait partie des 10 membres actifs avec John Bailey, Bernard Thimonnier, Solange Garotte, Claire Berger, Nadia Pasquer, Yves Marie Dumotier, Lucien Petit, Bernard Prigent et Emmanuel Buchet. Dans son atelier, elle forme aussi des nouveaux talents comme Charles Theijs. 

Un incendie détruit son four à la fin des années 80. Elle limite alors sa production et se consacre à la transmission de sa passion en donnant des cours de modelage aux enfants. 

A la Borne, en 2019 le musée Vassil Ivanoff lui rend hommage en organisant une grande exposition sur son travail de céramiste.

Newsletter