Solange Garotte (1950-1987)

 J’ai toujours été fascinée par l’aspect « caillou » de la céramique et sa correspondance essentielle avec le monde minéral.

Alors, avec ce matériau terre, pierre en devenir, je m’invente la dureté lisse et mate du galet, la déchirure aigue de la falaise, la complexité fragile di fossile, la mouvance immobile des fleurs de sable….

Solange Garotte

Solange Garotte est née à Angers en 1950 dans une famille modeste.

Elle poursuit des études en histoire de l’art à Tours, et entendant parler de l’école de Bourges, elle décide de s’y inscrire pour suivre les cours dans l’atelier de Jean et Jacqueline Lerat ; diplôme obtenu en 1973, elle s’installe dans la région de la Borne.

Elle y travaillera le grès et la porcelaine.

Elle y rencontrera Yves Mohy, François Maréchal, Elisabeth Joulia, Nadia Pasquer et bien d’autres céramistes reconnus dans la profession.

Elle disparaît prématurément à l’âge de 37 ans laissant derrière elle une œuvre d’une rare intensité et émotion.


Les falaises.. réalisées à la plaque en grès brut et cuites au feu de bois dans le four Sèvres, les falaises sont des éléments massifs dont la base rectangulaire est surmontée de feuilles verticalesaux formes tortueuses étirées au peigne ou avec une lame de scie.

Newsletter